Propositions d'organisation

 

L'objectif est donc de faire circuler questions, information et méthodes dans la communauté de modélisation. Il est donc essentiel de faire se rencontrer biologistes, informaticiens et mathématiciens qui forment cette communauté. A noter que cette communauté est parfois déjà organisée sous forme de groupes de travail "modélisation" à vocation plutôt thématique (cf. partie contexte). Ces groupes sont tous très demandeurs de cette ouverture vers les méthodes d'exploration des modèles.

Compte tenu des objectifs, on peut imaginer un mode de fonctionnement multipolaire :

  • - Des actions à vocation nationale voire internationale : conférences, séminaires et écoles chercheurs
  • - Des actions à vocation plus opérationnelle : groupes de travail locaux (typiquement à l'échelle d'un "centre" INRA ou d'un "groupement" Cemagref par exemple), ou plus spécifiquement ciblés sur un sous-thème. Réponses ciblées à certains appels d'offre. Cette dimension opérationnelle est indispensable pour faire vraiment se rencontrer les disciplines.
  • - Une cellule "développement logiciel" en charge de coordonner les efforts en matière de développement logiciel.
  • - La constitution et/ou la participation à un/des d'un réseau à l'échelle nationale puis internationale.
  • - Une liste de diffusion
  • - …

Moyens humains

Le réseau s'appuiera au maximum sur les compétences existantes. Mais il implique cependant pour son volet opérationnel une grosse composante ingénierie. On peut imaginer :

  • - Un collège d'animation / administration du projet largement ouvert aux animateurs des différents groupes de travail / réseaux déjà existants en modélisation dans les différents instituts.
  • - Un bureau restreint pour les questions de fonctionnement courant.
  • - Un ingénieur statisticien au moins mi-temps (animation, documentation, programmation)
  • - Un ingénieur informaticien au moins mi-temps (site web, architectures, programmation)

Il sera également souhaitable que chaque membre donne sa part ETP d'investissement dans la thématique portée par le réseau.

Moyens financiers

Le réseau est actuellement financé (2006) par une action incitative du département Mathématiques et Informatique Appliquées (MIA) de l'INRA pour un montant de 6000 Euros. Cela permet de couvrir les déplacements de certains membres du réseau pour les réunions, quelques bourses de stages, ainsi qu'une action type "séminaire de lancement" qui pourrait se dérouler à l'automne. Il faudra trouver un moyen de pérenniser le financement du réseau, sachant que certains projets ciblés qui pourraient émerger de nos rencontres pourront trouver des financement par appel d'offres. Par ailleurs les actions de formation de type Ecole Chercheurs se financent en principe assez facilement.